Le confinement augmente le risque de violence conjugale

En ces temps inédits, AVVEC continue à apporter son soutien aux personnes victimes de violence en couple.
En effet, grâce à la mobilisation pleine et entière du Comité et de toute l’Equipe, la permanence téléphonique ainsi que les consultations par téléphone sont maintenues. En revanche, la permanence sans rdv du mardi ainsi que la séance d’information du jeudi, lesquelles ont lieu d’ordinaire au centre de consultations, sont suspendues en respect des directives fédérales pour faire face à la situation sanitaire en lien avec la pandémie de Coronavirus COVID-19.

Vous pouvez retrouver toutes les informations concernant nos activités en cours sur notre site internet www.avvec.ch.

Nous tenons également à attirer votre attention sur une triste réalité propre à notre problématique. Nous craignons que le confinement augmente considérablement le nombre de victimes de violence conjugale. Le stress que la situation engendre a et aura un impact plus important dans les familles où la violence est déjà présente en temps normal. Nous le constatons déjà au vu de l’explosion du nombre d’appels depuis ces derniers jours. Nous pensons que nous devrons élargir les horaires de notre permanence téléphonique.