Stop aux violences aux travailleurs et travailleuses du sexe

A l'occasion du 17 décembre, journée internationale de lutte contre les violences faites aux travailleuses et travailleurs du sexe, Aspasie rappelle la nécessité de combattre toutes les formes de violence qui peuvent s’exercer sur les personnes qui pratiquent le travail du sexe.

En Suisse, la prostitution est une activité légale protégée par le principe de liberté économique. Les personnes exerçant le travail du sexe jouissent en théorie des mêmes droits et de la même protection que tout un chacun. Dans d'autres pays, notamment ceux qui pénalisent ou prohibent la prostitution, les cas d’agression sont beaucoup plus fréquents et les conditions de travail plus dangereuses.

Malgré cela, des meurtres et des agressions sont commis en Suisse. Ils ne sont cependant que la partie la plus visible des violences faites aux travailleuses et travailleurs du sexe. Les menaces, les insultes, la discrimination et l’exclusion sont des formes tout aussi prégnantes, mais bien plus insidieuses, de la violence quotidienne qui peut s’exercer sur elles et eux.

Téléchargez notre communiqué de presse complet ci-dessous.